Les affiches

La différence affichée

Vic-Fezensac, comme toutes les plazas de toros françaises, espagnoles et d’Amérique du sud, est dans la tourmente ; une bousculade sans pareil. Le monde tourne, le manège s’emporte et les nacelles se propulsent vers des hauteurs jamais atteintes, les conducteurs de ces carrousels regardent, quand ils ne ferment pas les yeux, les chaînes se tendre jusqu’au point de rupture et pourtant ils continuent au moindre repos, entre deux vertiges, à vendre des billets, il faut faire tourner la machine.
A Vic aussi, l’accélération se poursuit et inévitables sont les coups de freins, les heurts, les accidents, les pertes irrémédiables, destructrices, les bonheurs et les malheurs mais une corrida réussie, heureuse, un seul toro, digne, magnifique, rare, un picador flamenco et les douleurs s’effacent, s’oublient, puis reviennent et s’enfuient de nouveau.
Vic s’est voulue différente et ce depuis longtemps, plus particulièrement avec le président du Club Jean Arnaud qui lance « Toros et créativité ». Une campagne d’affichage inédite avec des artistes authentiques qui vont suivre avec une originalité jamais vue, la barbiche gasconne et la voix métallique du président-maire de Vic. Les œuvres créés enrichissent le CTV. Arroyo, Fanti, Di Rosa, Pommereule, Babou, Dieuzaide, Soulié etc… viennent à Vic et aiment Vic. Le public découvre des images inconcevables jusqu’alors et qui deviendront la norme.
Au départ, « Toros et créativité », c’est un chef d’orchestre qui entame une symphonie encore inachevée et d’entrée, personne n’en veut. Les affiches continuent leur chemin coloré, creusent leur sillon avec l’enthousiasme du début et tant pis pour les fâcheux !
Nous somme différents avec nos affiches mais différents de quoi au juste ? Ne serait-ce pas l’abandon incompréhensible de ce qui fait notre succès qui serait notre anomalie. Les seuls, les uniques à ne plus vouloir la réussite ? Des fêtes lumineuses où l’on couperait l’électricité. Encore un coup de ce monde qui va trop vite ? un monde où les artistes et les poètes n’auraient plus leur place, mauvaises prophéties les amis ! Les courses de taureaux seraient en difficultés, les toros perdraient leur nom de toros, les toreros seraient des hommes ordinaires et les fameuses affiches de Vic abandonnées ?
Mais pourquoi donc Vic serait épargnée par cette vague de pessimisme, de morosité avérée, de manque de vérité et pourquoi résister ? Quelles raisons avons-nous de nous figer dans un dogme inventé par nous-mêmes ? Pourquoi donner des coups d’estoc dans notre histoire ? Ah oui bien sûr ! Parce que Vic est différente.

Chambas, Janvier 2012

Les affiches depuis 1983

Cliquez sur les croix pour le détail

1983 CHAMBAS
1983 CHAMBAS

Jean ARNAUD, fondateur et président du Club Taurin Vicois de l’époque, a l’idée de créer le thème « Toros et créativité » en demandant à Jean-Paul CHAMBAS, peintre vicois et membre du CTV de faire cette première affiche. Lourde tâche pour notre ami, mais une histoire singulière qui a permis à d’autres d’imposer l’art contemporain à l’intention d’un monde taurin plutôt conservateur.
CHAMBAS a voulu rester classique dans sa conception en reprenant des éléments des affiches anciennes (bandeau Toros en Vic entre-autre).
L’immobilité et la concentration du torero avant le paseo contrastent avec le mouvement de l’encierro de toros, du piquero bousculé et du chef d’orchestre dirigeant le paso doble. CHAMBAS travaille beaucoup dans cette période à partir de collages et d’images fortes superposées l’ayant marqué.
Le programme est très « toriste » avec la première corrida de José ESCOLAR GIL lidiée en France et les classiques ALBASERRADA.
Morenito de MARACAY coupe deux oreilles à une dure corrida d’ESCOLAR et Tomas CAMPUZANO deux oreilles également à un toro d’ALBASERRADA.

1984 FANTI
1984 FANTI

Cette affiche de Lucio FANTI, ami et voisin d’atelier de Jean-Paul CHAMBAS a une histoire particulière. FANTI étant dans une période artistique où ses toiles représentaient des paysages de la Russie en hiver … très loin des affiches taurines. Mais auparavant il avait fait une image publicitaire représentant un tissu jeté sur une chaise longue. Aussi CHAMBAS lui amène une muleta et une épée, objets qu’il ne connaissait guère.
Suite à un dîner fort arrosé, il se mit au travail à une heure du matin et à neuf heures il nous avertit que l’affiche était terminée. L’affiche encore humide fût présentée aux gens du CTV le jour-même et André BAYLAC, père de Jean-Jacques, eut ces mots terribles « Quelle m…, il n’y a même pas un toro !! ».
Cette affiche emblématique de Vic a eu malgré cela un énorme succès.
Programmation surtout marquée par la « competencia » entre deux grandes ganaderias, l’une espagnole MIURA, l’autre française YONNET, tous les toreros de corridas toristas sont présents ainsi que Michel LAGRAVERE, le local de l’étape.
Le toro GARBANCERO de MIURA lidié par RUIZ MIGUEL (2 oreilles) et ses congénères reçoivent le prix des Critiques Taurins du Sud-Ouest.

1985 BAYLAC
1985 BAYLAC

Jean-Jacques BAYLAC se devait de réaliser une affiche …
Personnage incontournable de la tauromachie vicoise, fin « veedor », excellent aquarelliste, il met en avant dans son travail sa vision de la corrida, « le Toro avant tout » et le public qui applaudi et hurle sa joie lorsque celui-ci sort du chiquero…
Cette approche, bien qu’un peu naïve reste très vicoise car seul ce toro magnifique est dans la lumière.
La programmation est toujours à trois spectacles : une novillada le samedi, une corrida le dimanche et une corrida concours le lundi. Notons la présence d’Ortega CANO avant qu’il ne devienne la vedette qu’il a été. Il coupa deux oreilles à cette corrida de SANCHEZ COBALEDA.

 

1986 ARROYO
1986 ARROYO

Eduardo ARROYO, énorme peintre espagnol, mondialement connu, se réfugie à Paris lorsque FRANCO prend le pouvoir. Grand aficionado, tout ce qui touche à la tauromachie le passionne. Faisant partie du groupe des « Kangourous » avec CHAMBAS et FANTI, il se devait de faire l’affiche Toros en Vic. Le « Piquero » très stylisé sur fond de papier kraft, qu’il nous a offert, est un véritable chef-d’œuvre. Il a su en trois touches mettre du mouvement dans cette pique et de la beauté dans la matière du castoreño. Excellente affiche moderne et parlante.
Programme avec toujours une novillada et deux corridas. Apparition de Richard MILLAN à la corrida d’ALBASERRDA et des classiques RUIZ MIGUEL, GALLOSO et NIMEÑO.
Le novillo, TEJÓN, de MIURA obtient le trophée Paul CLARAC. Bonne corrida d’ALBASERRADA avec vuelta du mayoral.

1987 FRANC
1987 FRANC

Régis FRANC, natif de LEZIGNAN-CORBIERES, est un auteur de BD, cinéaste et écrivain. Révélé par ses bandes dessinées au milieu des années 70 dans CHARLIE MENSUEL et PILOTE, puis par des séries mettant en scène la vie politique des années MITTERRAND, il délaisse peu-à-peu la BD, pour se consacrer à l’écriture et au cinéma. Connaissant la tradition taurine vicoise, son affiche décrit l’importance du Toro dans notre petite cité. Il écrase tout, même l’église paraît minuscule. Cette affiche est la seule affiche taurine de Régis FRANC.
On retrouve à nouveau dans la programmation une novillada de MIURA et une corrida d’ALBASERRADA. Notons une erreur sur le fer de MARTINEZ ELIZONDO. Apparition d’une novillada sans picadors le dimanche matin.
Trophée Paul CLARAC pour le toro « TORREALTO » et vuelta du mayoral de MARTINEZ ELIZONDO. NIMEÑO II coupe trois oreilles à cette corrida.

1988 AILLAUD
1988 AILLAUD

Gilles AILLAUD, né et mort à Paris (1928 – 2005), est un peintre représentant le mieux le courant de figuration narrative. Ces thèmes de prédilection sont les animaux (surtout les meutes de chiens) ainsi que les paysages de bord de mer. Par une palette volontairement froide et simpliste, il amène le questionnement chez le spectateur. La tête de Toro de son affiche a beaucoup déçu l’aficionado classique et a énormément plu aux connaisseurs de son œuvre.
Programmation identique à l’année précédente pour les ganaderias et très ressemblante pour les toreros.
Trophée Paul CLARAC au toro « PILARITO » de MARTINEZ ELIZONDO et à nouveau deux oreilles pour NIMEÑO II.

1989 DI ROSA
1989 DI ROSA

Hervé DI ROSA a réalisé cette affiche alors qu’il revenait d’un séjour au Mexique. Très marqué par le culte de la mort, qu’il a ramené de son voyage, il a choisi de faire toréer un squelette… Cette interprétation n’a évidemment pas plu à tous les toreros… On y retrouve cependant la pâte de DI ROSA qui était à cette époque au firmament de son succès avec COMBAS. Excellente affiche, moderne, mais pas très vicoise, vu les cornes du toro…
La programmation voit apparaître une corrida de plus, la novillada piquée étant le dimanche matin avec deux français Michel LAGRAVERE et Denis LORE. Cartels traditionnels avec un mano a mano RUIZ MIGUEL, Tomas CAMPUZANO qui fût un réel succès (très belle présentation des CUADRI avec 18 piques et équilibre parfait : caste, force, noblesse et piquant).
Prix Paul CLARAC à « CLAVELITO » de CUADRI et vuelta du mayoral.

1990 BABOU
1990 BABOU

BABOU, pseudonyme de Christian BABOULENE, né à Villeneuve-sur-Lot en 1946, mort à Paris en 2005, est un peintre ayant participé au mouvement de la figuration narrative. Sa peinture est une harmonie qui conjoint le lourd pigment et l’aérienne lumière. Dans son affiche, cette clarté vive recentre le Toro comme acteur principal du spectacle annoncé.
Une corrida formelle de plus dans le programme de la Feria de Pentecôte 1990 et un festival avec José FUENTES et Francisco RUIZ MIGUEL. Quatrième répétition des MARTINEZ ELIZONDO… Casa CHOPERA oblige…
Prix Paul CLARAC au toro « TALENTOSO » de TULIO y ISAÍAS VASQUEZ.

1991 ERRO
1991 ERRO

Guðmundur Guðmundsson, dit “Erró”, est un artiste islandais né en 1932 à Ólafsvík. Il est cofondateur du mouvement pictural de la figuration narrative en France et connaît une notoriété internationale. Sa technique consiste à peindre d’après des collages tirés de bandes dessinées, de publicités, d’œuvres d’art afin d’amener un discours extraordinaire et contemporain. Son affiche surprenante et décalée met en valeur le Toro « super héros » survolant le public et la fête. En plus de cette affiche, il a offert au CTV une grande toile intitulée Hemingway et l’enlèvement d’Europe.
Très belle programmation taurine (BALTASAR IBAN, TULIO y ISAÍAS VASQUEZ et PALHA) et retour de Michel LAGRAVERE en corrida formelle ainsi que l’apparition d’El FUNDI à deux corridas laissant présager une longue série.
Feria décevante qui ne laissera pas un grand souvenir pour notre arène.

1992 ROUGEMONT
1992 ROUGEMONT

Guy de ROUGEMONT, peintre et sculpteur français, membre de l’académie des beaux-arts est né à Paris en 1935. Il intervient souvent dans des lieux de passages avec des œuvres monumentales ainsi que sur le mobilier urbain. Passant facilement de la peinture à la sculpture.
Son affiche est très représentative de son œuvre. On y retrouve la couleur qui est son fil conducteur ainsi que des figures géométriques. Même le Toro noir se reflète en couleur…
Programmation intéressante : trois corridas et novillada. Présence de PONCE à la corrida de MURUBE qui verra Michel LAGRAVERE se couper la coleta.
Toro exceptionnel de PALHA « GARAPITO » lidié par Juan CUELLAR, vuelta du toro et du mayoral Joachim Dos Santos. Très bonne novillada de BARCIAL.

1993 DIEUZAIDE
1993 DIEUZAIDE

Ancien directeur de la galerie du Château d’Eau à Toulouse, Michel DIEUZAIDE est photographe documentariste. Amoureux de l’Espagne, surtout de l’Andalousie et de la corrida, il a produit de nombreux livres sur ces thèmes. Connu pour son coup d’œil d’esthète, il voit des détails que le commun des mortels ne perçoit pas. Son affiche vient d’un mur d’Andalousie où se superposent une affiche de cirque avec ses étoiles et deux affiches de corrida. Photo en couleur très rare chez Michel DIEUZAIDE.
Programmation classique avec une fidélité aux toros de PALHA et aux novillos de BARCIAL le dimanche matin.
Trophée Paul CLARAC et vuelta au novillo « CONICORTO » de BARCIAL. Prix CTPR et des Critiques Taurins du Sud-Ouest pour la novillada de BARCIAL, meilleure novillada de la temporada 1993. Excellent corrida de PALHA qui prend 28 piques.

1994 CHAMBAS
1994 CHAMBAS

Cette deuxième affiche réalisée par Jean-Paul CHAMBAS sur le thème du tercio de piques est une huile superbe exposée au musée du Club Taurin Vicois. On y voit de par le mouvement des cinq piqueros la violence de ce tercio où la bravoure du Toro est mise en valeur. Affiche d’une énorme valeur picturale.
Programme alléchant avec corrida de CEBADA GAGO, DOLORES AGUIRRE, PALHA et novillada de BARCIAL, du pur jus vicois.
Les cartels sont aussi de bonnes qualités, la tauromachie est dans sa période faste…
La Feria se donne à guichets fermés, plus de 4 500 abonnés.
Corrida mémorable de DOLORES AGUIRRE qui se donne sous un orage dantesque excellente corrida de PALHA avec sortie du FUNDI en triomphe. Trophée Paul CLARAC à la corrida de PALHA.

1995 FANTI
1995 FANTI

Cette deuxième affiche de Lucio FANTI est totalement différente de sa première affiche (1984). Son travail d’aquarelliste italien s’affirme par la légèreté de son travail qui surprend car très loin de la violence de l’affiche de l’année précédente. Lucio FANTI venant d’acquérir une maison dans la région de Nîmes a semble-t-il oublié que cette affiche correspond aux corridas vicoises. Très belle affiche, très fine de notre ami Lucio.
Le programme est côté toros essentiellement portugais OLIVEIRA IRMAOS et PALHA, mais avec aussi les classiques ALBASERRADA et BARCIAL. Côtés toreros, on note un cartel de luxe avec Emilio MUÑOZ, César RINCON et Juan MORA.
Succès de César RINCON qui coupe trois oreilles à la corrida d’IRMAOS.

1996 BAYLAC
1996 BAYLAC

Cette deuxième affiche réalisée par le local Jean-Jacques BAYLAC est une magnifique aquarelle où le Toro vicois apparaît dans toute sa beauté et son intégrité. Beaucoup de mouvement, le sable qui vole, le Toro occupe la totalité de l’affiche. Toute la philosophie de Jean-Jacques se résume dans cette création.
Programmation vicoise classique, ROCÍO de la CAMARA, FRAILE, CUADRI et la novillada de BARCIAL toujours attendue.
Novillada de BARCIAL meilleure novillada du sud-ouest CTPR, trophée Paul CLARAC au Toro « ISIDRO » de CUADRI lidié par Pepín LIRIA.

1997 POMMEREULLE
1997 POMMEREULLE

Daniel POMMEREULLE, peintre, sculpteur, lithographe, cinéaste et poète est né en 1937 à Sceaux et mort à Paris en 2003. Très marqué par la guerre d’Algérie et les manifestations de Mai 1968, ses sculptures et ses peintures sont poétiques mais aussi politiques. Le dessin est la base de tout son travail et à travers lui il laisse exploser ses émotions, son ressenti.
Son œuvre de cinéaste sera menée de pair avec TRUFFAUD, J.L. GODARD et Éric RHOMER pour lesquels il écrit de nombreux scénarii. Il fût aussi acteur      « dandy » de leurs films.
Son affiche moderne et minimaliste est particulière et elle met en évidence le Toro vicois.
Programmation classique avec José TOMAS avant qu’il ne soit ce qu’il est. Grande faena de ce torero à son 1er toro de MARTINEZ ELIZONDO se terminant par un échec à l’épée.

1998 ARROYO
1998 ARROYO

Deuxième affiche moderne et efficace du grand peintre franco-espagnol Eduardo ARROYO. Ce masque de Toro noir sur fond rouge est une affiche d’accroche originale et excellente, elle surprend et amène un questionnement et donc une lecture.
Inauguration des arènes dans leurs nouvelles configurations (passage de   5 500 places à 6 800).
Programme de grande qualité avec quatre corridas formelles de ganaderias de renoms dont PALHA, BARCIAL, CUADRI et VICTORINO. Trophée Paul CLARAC à « TRIGUEIRO » de PALHA lidié par El FUNDI. Décevantes corridas de CUADRI et de VICTORINO.

1999 VIALLAT
1999 VIALLAT

Claude VIALLAT, peintre contemporain, est né à Nîmes en 1936. Etudiant des beaux-arts de Montpellier puis de Paris, il a consacré une bonne partie de sa vie à l’enseignement dans les écoles d’arts de Nice, Limoges, Marseille, Nîmes et surtout à l’Ecole Nationale des Beaux-arts de Paris. Désormais à la retraite, il continu à peindre. Excellent aficionado, il aime et défend toutes les tauromachies et a réalisé de nombreuses affiches taurines : Nîmes 1986 et 2008, Arles 2011 ; Saintes-Maries-de-la Mer 2000 etc… Depuis 2017, le musée des cultures taurines de Nîmes porte son nom.
Son affiche est très marquée par son style, rapports d’intensité de couleurs et de brillance. Torero et Toro stylisés occupent le centre de cette affiche de poids.
Très belle programmation avec des Toros de VICTORINO MARTIN, CUADRI, ROCÍO de la CAMARA, MARTINEZ ELIZONDO et des cartels de qualité. Une époque où la corrida ne posait pas de problème…
Trophée Paul CLARAC à « PORTERO » de VICTORINO MARTIN et la corrida de ROCÍO de la CAMARA a été primée par l’ANDA comme meilleure corrida de la temporada.

2000 CHAMBAS
2000 CHAMBAS

Pour cette affiche de changement de siècle, le Club Taurin Vicois se devait de la demander à Jean-Paul CHAMBAS qui réalise là sa troisième affiche. Sur ce fond ocre qui lui est cher, ces six Toros dans les corrales, avec leurs ombres menaçantes ont l’air de dire « on est prêt pour le combat ». Affiche réalisée d’après une peinture à l’huile très fine de notre ami CHAMBAS.
Programmation, comme l’année passée, avec quatre corridas formelles et la nouveauté des « SAN MARTÍN ». Cartels de qualité avec entre autres les français MECA et MILLAN.
Trophée Paul CLARAC au Toro «ORUJO» de SAN MARTÍN, lidié par Juan Carlos GARCÍA. Corridas dures mais intéressantes de CUADRI et de VICTORINO.

2001 DI ROSA
2001 DI ROSA

Cette seconde affiche de notre ami Hervé DI ROSA est assez ressemblante à sa première, car marquée elle aussi par sa période mexicaine. Le torero symbolisé par le squelette de l’homme défie un Toro dont les cornes ne ressemblent pas du tout aux « pitones » vicois. Affiche originale qui en général ne plait toujours pas aux toreros…
Programme avec à nouveau quatre corridas formelles et apparition de JUAN BAUTISTA dans nos arènes.
Trophée Paul CLARAC au Toro «ESPAÑOL» de la ganaderia de SAN MARTIN. Une seule oreille sera attribuée pendant la Feria à El ZOTOLUCO et blessure de Richard MILLAN à la corrida d’ALBASERRADA.

2002 BABOU
2002 BABOU

Deuxième affiche de BABOU sur le thème du « tercio de varas », où l’on devine avec des traits sommaires et modernes toute la puissance et la bravoure du Toro vicois. Très représentative de notre philosophie, il joue sur la clarté du sable, du « peto » et du noir de l’animal.
Quatre corridas (dont une concours) et une novillada sont programmées. Apparition de Julien LESCARRET en novillero et double contrat pour Stéphane FERNANDEZ MECA
Trophée Paul CLARAC à « SERANITO » de HOYO DE LA GITANA ; prix de l’ANDA et de l’UCTPR pour l’ensemble du lot de HOYO DE LA GITANA.

2003 DIEUZAIDE
2003 DIEUZAIDE

Michel DIEUZAIDE, pour sa seconde affiche, joue sur la brillance du costume de lumière, de la cape de paseo et le noir et blanc d’une vieille affiche. Il réalisait souvent à cette époque des montages de plusieurs photos déchirées. La pointe de la cape faisant le V de Vic.
Programme avec quatre corridas (dont une concours) et une novillada de BARCIAL. Sébastien CASTELLA dans une de ses rares apparitions vicoises et un cartel presque français avec MECA et JUAN BAUTISTA à la corrida d’ESCOLAR GIL.
Trophée Paul CLARAC à « GORRION » de HOYO DE LA GITANA et « MELONITO » de VICTORINO MARTÍN meilleur Toro de la corrida concours.

2004 POMMEREULLE
2004 POMMEREULLE

Cette deuxième affiche de POMMEREULLE (la première en 1997), est une affiche posthume. Nous ayant quitté en décembre 2003, le CTV a utilisé cette deuxième affiche qu’il nous avait faite en 1997 pour lui rendre hommage. Située entre figuration et abstraction, elle attire l’œil de l’aficionado par sa modernité et son équilibre.
Montage habituel de la Feria avec Julien LESCARRET en tant que torero. Excellente corrida de CEBADA GAGO (prix de l’ANDA) 21 piques et 5 Toros ovationnés à l’arrastre. Meilleur Toro de la concours « NEGRERO » de LA QUINTA.

 

2005 ROUGEMONT
2005 ROUGEMONT

Guy de ROUGEMONT pour sa deuxième apparition d’affichiste, nous offre une œuvre très colorée et pleine de mouvements. Le « pecho » dans un carré rose surprend, mais l’ensemble de son travail est cohérent et efficace. Dans le bas de l’affiche apparaît le K du Club des « Kangourous » dont certains membres ont fait l’affiche (ARROYO, CHAMBAS, FANTI et de ROUGEMONT…).
Programme avec l’essentiel des ganaderias de Salamanque. Doublon d’El FUNDI (corrida concours et CHARRO de LLEN).
« CASERITO » de LA QUINTA meilleur Toro de la Feria et de la concours lidié par El FUNDI qui obtient deux oreilles.

2006 BAYLAC
2006 BAYLAC

Troisième aquarelle du Président Jean-Jacques BAYLAC qui, comme d’habitude, met le Toro vicois en valeur. Ce « bicho » sortant des chiqueros, magnifique de prestance, est le moment que tous les aficionados venant dans nos arènes attendent. Affiche classique mais tellement efficace de par la qualité de l’aquarelle de notre veedor.
Toutes les ganaderias présentes sont de Salamanque de par la crise de langue bleue interdisant l’accès aux ganaderias des autres zones. Cartels classiques du moment, seul le Toro « VELONERO » de CHARRO DE LLEN, lidié par Luis Miguel ENCABO est sorti du lot (prix Tio Pepe et de l’ANDA).

2007 PIGNON ERNEST
2007 PIGNON ERNEST

Ernest PIGNON ERNEST, pseudonyme d’Ernest PIGNON est un artiste plasticien français né à Nice en 1942. Il est considéré comme l’un des précurseurs de l’art urbain en France. Très marqué politiquement (parti communiste et ami de l’Humanité), proche de MELENCHON, il signe en 2019 l’interdiction de la corrida aux mineurs d’Aurore BERGER….
Son travail d’exposition murale tourne autour de l’apartheid, de la lutte contre le SIDA et des injustices sociales. Son affiche d’une grande finesse technique est sûrement la seule qu’il ait réalisée pour la tauromachie… La rareté en fait sa valeur.
Programmation de Toros de Salamanque pour une année de plus marquée par la langue bleue. Seule la novillada d’Adélaïda RODRIGUEZ renvoyée au lundi matin pour cause de pluie fût intéressante. Le novillo «NICOTINA» remportant le trophée Paul CLARAC.

2008 FROMANGER
2008 FROMANGER

Gérard FROMANGER est un peintre français né en 1939 à PONTCHARTRAIN dans les YVELINES. Etudiant à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts de Paris il participe dès les années 60 à l’aventure de la figuration narrative. Après avoir parcouru le monde, il vit et travaille désormais entre Paris et Sienne.
Son travail part de photographies d’images prélevées comme une pellicule sur le mouvement anonyme de ce qui se passe, en utilisant souvent des couleurs très vives pour composer ses formes. L’affiche qu’il nous a réalisée est faite de superpositions de passes qui amènent un mouvement perpétuel.
Présence dans la programmation des Toros français de Robert MARGÉ et d’une concours de grande qualité. Trophée Paul CLARAC à « CONFITERO » d’ESCOLAR GIL lidié par Sergio AGUILAR et LA QUINTA gagne encore une fois le prix du meilleur Toro de la concours avec « HURACÁN ».

2009 ERRO
2009 ERRO

Seconde affiche d’ERRO après celle de 1991 aussi surprenante et aussi réaliste que la première. Le Toro, acteur central, amène des regards d’admiration, de peur et d’anxiété chez les spectateurs. Les banderilles mal placées, ce Toro qui hurle, nous éloigne de la réalité de la corrida. Affiche hors norme qui a engendré beaucoup de discours….
Belle programmation « torista » avec Sergio AGUILAR et El FUNDI qui doublent. Belle novillada sérieuse de FLOR de JARA primée par le CTPR, meilleur Toro de la Feria (trophée Paul CLARAC) à « CALLEJERO » d’ESCOLAR GIL et meilleur Toro de la concours «CAMARITO» de PALHA.

2010 ARICKX
2010 ARICKX

Lydie ARICKX artiste peintre française d’origine allemande, née en 1954 à VILLECRESNES et installée dans les Landes depuis 1991 où elle vit et travaille. Ses œuvres monumentales sur des supports très différents, ses encres minimalistes et très fines font d’elle une peintre tout terrain. Ses œuvres figurent dans les grandes collections publiques nationales (musée d’art moderne Georges POMPIDOU, Palais de TOKYO etc…). L’affiche qu’elle a réalisée pour Vic représente, bien sûr, un Toro stylisé, tiré d’une grande toile peinte au balai.
Programmation « torista » de grande qualité : ESCOLAR GIL, PALHA et VICTORINO…. Trophée Paul CLARAC à «BANDEIRITO» de PALHA lidié par Alberto AGUILAR (2 oreilles et vuelta du Toro).

2011 SOULIE
2011 SOULIÉ

80ème anniversaire du Club Taurin Vicois.

Tony SOULIÉ est né à Paris en 1955 où il vit et travaille. Artiste reconnu de la nouvelle abstraction française, voyageur, peintre, poète et photographe, il parcourt le monde et son œuvre s’en inspire. Son affiche est moderne et originale avec une tête de Toro stylisée sur fond de « peto » et de couleur jaune vif (peu utilisée en tauromachie).

Programmation avec cinq corridas formelles Dolores AGUIRRE, PALHA, ESCOLAR GIL, ALCURRUCÉN et une corrida concours de haut niveau.

Une minute de recueillement à la mémoire de Jean-Jacques BAYLAC à la fin du premier paseo de la corrida de Dolores AGUIRRE. Trophé Paul CLARAC à « HERRERITO I » d’ALCURRUCÉN et prix J.J. BAYLAC à « GENEROSO » de FLOR de JARA. Feria décevante dans son ensemble malgré la programmation.

2012 CHAMBAS
2012 CHAMBAS

Pour sa quatrième affiche Jean-Paul CHAMBAS a marqué l’annulation des fêtes de Pentecôte par le maire du moment (seules les corridas restent programmées). Il a voulu une affiche où le Toro tout en prenant la muleta détruit les lumières de la fête. Très belle affiche pleine de mouvement et de symbolique.
Programmation avec trois ganaderias d’origine SANTA COLOMA (ESCOLAR, La CRUZ et FLOR de JARA) et novillada gersoise avec les frères JIMENEZ. Feria insipide avec peu de Toros intéressants et peu de toreros motivés…. Jean-Jacques BAYLAC n’est plus là…

2013 BOISROND
2013 BOISROND

François BOISROND est un peintre français né en 1959 à Boulogne-Billancourt. Vivant et travaillant à Paris, il fait partie du mouvement de la figuration libre. Après des études à l’ENS d’arts décoratifs de Paris, il rencontre Hervé DI ROSA, COMBAS, BLANCHARD et s’engage avec eux dans ce mouvement. Depuis 1999, il est professeur de peinture à l’ENS des Beaux-arts de Paris.
François BOISROND peint souvent des personnages dans des situations de la vie quotidienne. Ces toiles sont colorées et vives. Les formes sont simplifiées et souvent cernées de noir. Il s’inspire de l’art brut. Son affiche est très représentative de son œuvre tant par ses couleurs flashy que par ses contours noirs. Le Toro y est le personnage central et les arènes vicoises sont facilement reconnaissables.
Programmation avec une concours internationale et trois corridas. Trophée Paul CLARAC à « SONAMBULO » de CEBADA GAGO lidié par David MORA. Feria décevante marquée par une météo catastrophique.

2014 MESSAC
2014 MESSAC

Yvan MESSAC est peintre-sculpteur français né à Caen en 1948. Très jeune il se lance dans la peinture au côté des peintres de la figuration narrative comme RANCILLAC, MONORY ou FROMANGER. De nombreuses expositions vont suivre. Dans les années 80, il passe progressivement de la peinture à la sculpture. D’abord par des sculptures monumentales en carton puis, suite à un voyage à CARRARE, par les sculptures taillées dans le marbre. En 2015, son travail est orienté par les nouvelles technologies, son IPad étant son instrument de création.
Son affiche est très marquée par cette forme de travail, la peinture et la sculpture n’étant plus dans son discours. Son Toro jaune qui se reflète paraît simple mais est très efficace, original et percutant pour une affiche taurine.
Programmation alléchante avec quatre corridas dont une française de Pages-Mailhan. Mano à Mano attrayant de FERRERA – ESCRIBANO face aux VICTORINOS. Débarquement catastrophe des Pages-Mailhan avec beaucoup de dégâts. Alberto LAMELAS, magnifique de courage face à «CANTINILLO » de Dolores AGUIRRE.

2015 ROUGEMONT
2015 ROUGEMONT

Deuxième affiche de Guy de ROUGEMONT après celle de 2005. Réalisée dans les tons pastel de fusain en fond, le Toro occupe la totalité de l’affiche dans un mouvement qui la fait vivre et la rend intéressante. Travail très discrètement coloré, plein de finesse et d’esthétisme.
Programmation toriste classique avec CEBADA GAGO, ESCOLAR GIL, VALDELLÁN et Dolores AGUIRRE et les toreros qui veulent bien les voir. Excellent Toro de VALDELLÁN «CUBANO », lidié par le jeune vénézuélien César VALENCIA. L’ensemble des toreros souvent en difficulté par la caste des toros qu’ils avaient à affronter.

2016 FROMANGER
2016 FROMANGER

Deuxième affiche de Gérard FROMANGER. Cette affiche est plus proche de ce que l’on connaît de son œuvre. Il est appelé le peintre « spectre des couleurs » et l’on reconnaît dans sa création l’utilisation de couleurs très vives sur ce fond jaune ocre du ruedo. « Comme un vieux torero plein de coups de cornes, je me bats » telle est sa devise qui le pousse à toujours créer à 81 ans à tel point qu’une troisième affiche est promise.
Programmation « toriste » classique pour nos arènes (BALTASAR ÍBAN, VICTORINO et VALDELLAN). «SALTACANCELAS» de Los MAÑOS lidié par Javier CORTES remporte le Prix du meilleur Toro de la Feria Trophée Paul CLARAC 2016 et le Prix Jean-Jacques BAYLAC meilleur Toro de la corrida concours.

2017 CHAMBAS
2017 CHAMBAS

Très originale est cette cinquième affiche de notre ami Jean-Paul CHAMBAS. Un Toro brave qui défie et fait voler des pianos rouges dont un muni d’un « peto ». Un « tercio de varas » vicois mis en musique par notre peintre, chaque pique étant une symphonie… « Une affiche doit surprendre » dit CHAMBAS, mission accomplie…

Programmation classique avec Dolores AGUIRRE, PALHA, ALCURRUCÉN et novillada de RASO DE PORTILLO. Découverte d’un bon novillero Miguel Angel PACHECO et première alternative dans nos arènes pour Manolo VANEGAS. Corrida concours intéressante avec « JARDINERO » de Los MAÑOS qui remporte les trophées Paul CLARAC et J.J. BAYLAC.

2018 LOUISGRANG
2018 LOUISGRAND

Philippe LOUISGRAND est peintre et graveur, natif d’OUJDA au MAROC. Diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Saint-Etienne, il y sera par la suite enseignant. Cet artiste est un grand dessinateur qui maîtrise parfaitement n’importe qu’elle figure du bestiaire ou des représentations d’objets. Il s’attache plus à l’acte de créer qu’à la création elle-même. L’œuvre de LOUISGRAND peut être monumentale (grandes représentations animales) mais aussi très minutieuse. Son affiche représentant un Toro seul, immobile et rustique peut paraître simpliste et grossière mais est surtout intéressante par son travail de lithogravure, technique ancestrale peu utilisée actuellement.

Programmation classique avec un desafío VALDELLAN / Los MAÑOS et apparition de la novillada d’El RETAMAR. Trophée J.J. BAYLAC au Toro « OLIVITO » de LA QUINTA lidié par Domingo LOPEZ CHAVES. Trophée Paul CLARAC non attribué malgré une corrida de RASO de PORTILLO très dure et très compliquée.

2019 MISS.TIC
2019 MISS.TIC

MISS.TIC née à Paris en 1956 d’un père tunisien, a grandi sur la Butte Montmartre. Dès les années 80, elle utilise les murs des quartiers parisiens pour raconter sa vie, ses malheurs, ses joies et ses fantasmes avec le pochoir et la bombe aérosol comme technique. La femme séductrice, le fétichisme sont ses thèmes favoris.
En l’an 2000, l’art urbain commence à être reconnu, MISS.TIC en devient la star et les commandes de son travail affluent.
Son affiche est une première en tauromachie suite à une rencontre avec Jean-Paul CHAMBAS. Elle est une véritable réussite tant par sa simplicité que par le questionnement qu’elle suscite.
La programmation 2019 est sans aucun doute la plus aboutie de ces dernières années. Mis à part la novillada d’EL RETAMAR, toutes les corridas vont être d’un grand intérêt avec une présentation superbe et des toreros qui ont joué le jeu au maximum de leur possibilité. Tous les aficionados qui étaient présents la garderont dans leur mémoire taurine.

2020 BRIDENNE
2020 BRIDENNE

Année marquée par la crise sanitaire dû au Covid-19 où pratiquement toutes les Ferias sont annulées. Malgré l’impossibilité de réaliser notre Feria vicoise, le dessinateur Michel BRIDENNE, toujours présent aux Ferias de Pentecôte, a bien voulu nous faire cette affiche sur le ton de l’humour. A l’heure de la corrida, un Toro sympa sert à boire au milieu du ruedo… Cette affiche « collector », car tirée en peu d’exemplaires, a le caractère exceptionnel d’une affiche de non Feria. La programmation était alléchante et la présentation des Toros somptueuse. Le Club Taurin Vicois était sûr d’avoir une grande Feria. Malheureusement le Coronavirus est passé par là …

TOROS EN VIC 2021

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Actualités & événements

Fiesta Campera chez J.L. Darré le 29 août 2020

Fiesta Campera chez J.L. Darré le 29 août 2020

Le samedi 29 août 2020, venez nombreux passer une journée au campo, en famille et entre amis, entre aficionados. La Ganadería du Camino de Santiago de Jean Louis Darré organise une journée au campo parrainée par l'Amicale des Clubs Taurins du Gers. Programme de la...