Arrêt sur Images – Episode 3 : Corrida Concours

GANADERÍA : SALTILLO

  •  Devise: Bleu céleste et Blanc
  • Signe: Higuera et Rabisaco à chaque oreille
  • Ancienneté : 14 Juillet 1845
  • Finca: « La Vega»  Peñaflor (Séville)
  • Mayoral: Enrique Ruiz La Vega Molino
  • Sang: Marqués de Saltillo
  • 3ème participation à la Feria de Vic: 2012 (Ccrs), 2019 (Ccrs)

SALTILLO

C’est une des ganaderias les plus anciennes d’Espagne (14 juillet 1845). Le toro de Saltillo apparaît comme un toro totalement à contre-courant des standards de la tauromachie actuelle, tant son intelligence et son côté agressif en font l’un des plus redoutés de la planète taurine et le ganadero José Joaquín Moreno de Silva ne compte pas sortir de cette voie tracée par son aïeul Félix Moreno Ardanuy.

Le toro de Saltillo a généralement un gabarit moyen mais d’une élégante finesse. Il a un cou long, une tête étroite et allongée avec un air de rat. Il est souvent astifino veleto ou armè très en devant.

Sa lidia est exigeante, tant le toro de Saltillo est encasté. Il est présent sur tous les terrains avec une charge souvent sournoise et difficile à canaliser.

Le toro de cette année n°43, du nom de Viscaino à 5 ans. Il est cadeno claro et c’est une véritable estampe. Il sera lidié par Sánchez Vara.

Galerie Photos
© Crédits Photos - Etienne BARBAZAN - Club Taurin Vicois

GANADERÍA : VILLAMARTA

  •  Devise: Vert bouteille et Vieil or
  • Signe: Zarcillo à chaque oreille
  • Ancienneté: 22 Avril 1921
  • Finca: « Las Casitas »  Puebla de Guzmán (Huelva)
  • Mayoral: Ramón Almansa Campos
  • Sang: Marqués de Villamarta
  • 2ème participation à la Feria de Vic: 1936

VILLAMARTA

Cette ganaderia a été fondée par Don Alvaro Davila y Agreda « Marques de Villamarta » en 1914 et elle prend son ancienneté à Madrid le 22 avril 1921. C’est au départ un amalgame de divers sangs Murube, Urcola et Medina Garvey (origine Vazquez) et Parlade, enrichi par la suite de Santa Coloma, pour devenir au fil du temps un véritable encaste.

Ce sont des toros généralement longs, profonds, et dotés d’un morillo bien dessiné sans être excessif avec une ligne dorso-lombaire légèrement ensellée. Ils disposent d’armures développées, majoritairement cornalones et astifinos. Si le pelage le plus courant demeure le negro, il n’est pas rare toutefois de rencontrer des animaux à la robe castaño, cardeño ou tostado.

C’est un toro très mobile qui est présent dans tous les tercios.

Le toro de cette année n° 34, de 4 ans du nom de Engañoso sera combattu par Adrián de TORRES.

Galerie Photos
© Crédits Photos - Etienne BARBAZAN - Club Taurin Vicois

GANADERÍA : CONDE DE LA CORTE

  •  Devise: Vert, Rouge incarnat et Or
  • Signe: Hoja de higuera à droite – Garabato à gauche
  • Ancienneté: 17 Mai 1928
  • Finca: « Los Bolsicos »  Jerez de los Caballeros (Badajoz)
  • Mayoral: Ángel Correa
  • Sang: Conde de la Corte
  • 1ère participation à la Feria de Vic

CONDE DE LA CORTE

La ganaderia de Conde de la Corte a été l’une des plus prestigieuses de la Cabaña Brava. Elle est à la base du toro d’aujourd’hui puisqu’en découle directement plusieurs dizaines de ganaderías comme Valverde, Dolores Aguirre etc.

Le toro de Conde de la Corte dégage une impression de sérieux. Il dispose d’un tronc long et d’un poitrail très développé, la carrure lourde est musclée. Les cornes très développées accentuent cette stature imposante. Le cou est généralement long avec un morillo bien dessiné sans être excessivement proéminent.

La qualité première du Conde de la Corte est incontestablement la bravoure. Ce toro impose le respect dès sa sortie en piste et génère régulièrement de grands combats lors du tercio de piques. Lorsque la noblesse est là, alors le Conde de la Corte peut permettre de grandes faenas de muleta.

Le toro qui sera lidié cette année par GÓMEZ DEL PILAR, a 5 ans, il est marqué du n° 70 et porte le nom de Pelo Blanco.

Galerie Photos
© Crédits Photos - Etienne BARBAZAN - Club Taurin Vicois

GANADERÍA : SANTA TERESA

  •  Devise: Grenat et Or
  • Signe: Hendido à l’oreille droite et muesca à gauche
  • Ancienneté: 12 Juillet 1947
  • Finca: « Santa Teresa »  Alanis (Séville)
  • Mayoral: Santiago Álvarez-Nogales
  • Sang: D. Luis Gamero Cívico – D. Juan Guardiola Soto
  • 1ère participation à la Feria de Vic

SANTA TERESA

S’intéresser à la ganaderia Santa Teresa revient à s’immiscer quelque peu dans l’histoire de l’une des grandes familles ganaderas d’Espagne : Les Guardiola. L’histoire commence en 1884 lorsque, Don Eduardo Ibarra acquiert la moitié du cheptel de Doña Dolores Monje, veuve de Murube. Après plusieurs ventes la ganaderia passe entre les mains de Luis Gamero Cívico, qui l’annonça sous le nom de “Torre Abad”, et la vendit en 1941 à Juan Guardiola Fantoni. À la mort de ce dernier, le cheptel a été divisé en cinq lots, un pour chacun de ses fils, le fer d’origine correspondant à Don Juan Guardiola Soto. Rachetée en 1981 par Félix Hernández Barrera, la ganadería est rebaptisée “Santa Teresa” depuis 2007.

Ce toro d’encaste Juan Guardiola Soto – Gamero Civico est généralement de robe negro, negro burraco, negro axiblanco girón, castaño listón. C’est un toro long et volumineux avec peu de morillo, rectiligne, aux cornes développées et fines et à la tête allongée et large.

Toro encasté, brave au cheval avec de la fixité et du poder, il donne du jeu et de l’émotion au troisième tiers.

Ce toro de 4 ans, marqué du n°44, du nom de Aguador sera combattu par Sánchez Vara

 

Galerie Photos
© Crédits Photos - Etienne BARBAZAN - Club Taurin Vicois

GANADERÍA : HUBERT YONNET

  •  Devise: Vert et Blanc
  • Signe: Eperon supérieur à chaque oreille
  • Ancienneté: 4 Août 1991
  • Finca : « La Bélugue » Salin de Giraud (France)
  • Mayoral: Olivier Serme
  • Sang: Pinto Barreiros
  • 8ème participation à la Feria de Vic : 1984 – 2002 (N) – 2003 – 2004 (N Ccrs) – 2010 (Ccrs) – 2012 (Ccrs) – 2021(Ccrs)

YONNET

C’est la plus ancienne ganadería française et première à avoir acquis l’ancienneté à Madrid en lidiant un lot complet à Las Ventas en 1991. Les toros de Yonnet d’origine Pinto Barreiros, rafraîchis à plusieurs reprises par des apports de Domecq, sont synonymes de caste et de bravoure. Ils laissent rarement insensible l’aficionado. Si une seule corrida a été lidiée dans les arènes de Vic en 1984, les Yonnet sont habitués des novilladas et corridas concours vicoises.

C’est un toro de tamaño important, armé vers le haut et souvent de robe noire. Il est généralement très brave à la pique. C’est un toro de caractère, rendant les faenas compliquées et obligeant le torero à rester vigilant tout au long de la lidia.

Le toro de cette année, de 5 ans, marqué du n°873, portant le nom de Orgulloso sera lidié par Adrián de TORRES.

 

Galerie Photos
© Crédits Photos - Etienne BARBAZAN - Club Taurin Vicois

GANADERÍA : COUTO DE FORNILHOS

  •  Devise: Bleu foncé et jaune
  • Signe: Puerta à l’oreille droite y hendido à l’oreille gauche
  • Ancienneté: 12 avril 1992
  • Finca: « Santa Teresa »  Alanis (Séville)
  • Mayoral : Santiago Álvarez-Nogales
  • Sang: Conde de la Corte et D. Atanasio Fernández
  • 1ère participation à la Feria de Vic

COUTO DE FORNILHOS

La ganaderia de Couto de Fornilhos est originaire du Portugal. Rachetée par Pablo Hernandez Alonso, également propriétaire de Santa Teresa, celui-ci installe la ganaderia à la Finca Santa Teresa à Alanis (Séville). Ce toro est d’encaste Atanasio Fernández – Conde de la Corte

Il s’agit d’un animal long, élancé et musculeux. Les cornes sont souvent très développées. Les toros qui ont la queue très en arrière sont généralement les toros les plus importants de la maison. La robe noire prédomine, bien que les burracos, les colorados, les salpicados et les castaños aient tendance à sortir du lot. C’est un toro complet, brave au cheval, défini dans sa noblesse et son galop.

Le toro qui sera lidié par GÓMEZ DEL PILAR à 4 ans, il est marqué du n° 15 et porte le nom de Gaditano.

 

Galerie Photos
© Crédits Photos - Etienne BARBAZAN - Club Taurin Vicois

Une corrida concours, c’est le moment où l’on peut saisir les différences entre les encastes présents au niveau de la morphologie mais aussi du comportement du toro et pour que cela soit possible, il faut des toreros maîtrisant la lidia et sachant avant tout mettre en valeur l’animal.

SANCHEZ VARA sera le chef de lidia. Il fait maintenant partie des vétérans. C’est un torero qui est habitué à toréer n’importe quel encaste et surtout les toros issues des ganaderias dures. L’an passé à Céret il avait affronté les toros de Dolores Aguirre. Il est l’un des rares à ne pas s’être posé de questions lorsque nous lui avons proposé de participer à la corrida concours et de se confronter au toro de Saltillo. Véritable lidiador, il saura parfaitement mettre en valeur les toros dans les différents tercios. Lors de la temporada 2022 il a toréé 22 corridas, coupé 48 oreilles et 3 queues. Il combattra le toro de Saltillo et de Santa Teresa.

Adrian de TORRES, fait partie des toreros qui feront leur présentation dans les arènes de Vic cette année. Il s’est fait remarquer l’an passé lors de la corrida concours de Cenicientos où il a combattu un toro assassin de Fraile, le fameux « Jaqueton » auquel il coupa une oreille et un toro d’Adolfo Martin qui lui permis de faire une vuelta. C’est un torero engagé qui ne recule pas face au danger. Lors de la temporada 2022 il a seulement combattu 4 corridas et coupé 2 oreilles, mais il est fort à parier qu’il sera davantage présent dans les cartels en 2023. Il combattra le toro de Villamarta et celui de Yonnet.

GOMEZ del PILAR, complétera cette terna. En 2022, il a participé à 16 corridas et a coupé 19 oreilles. Lors de la Feria 2021, il avait montré à la fois toutes ses qualités de lidiador et une très grande technique devant un toro d’Escolar Gil qui lui permis de couper 2 oreilles. Il s’est imposé ces dernières années comme un spécialiste des corridas dures que ce soit Dolores, Saltillo ou bien d’autres. Il été annoncé l’an passé à la corrida d’Escolar Gil, toutefois, blessé à Madrid quelques jours plus tôt par un toro de la même ganadéria, il n’avait pu honorer son contrat. Il affrontera le toro de Conde de la Corte et celui de Couto de Fornilhos.

SÁNCHEZ VARA

  • le 18 juillet 1979 à Guadalajara (Guadalajara)
  • Alternative: 30/08/2000 Sacedón. Parrain : Luis Francisco Esplá – Témoin : David Fandila Marín – Toros : Soto de la Fuente
  • Confirmation: 07/09/2003 Las Ventas, Madrid. Parrain : D. Valderrama – Témoin : Al. Manuel – Toros : Alonso Moreno.
  • Troisième Paseo à Vic
  • Temporada 2022 : 19 corridas, 42 oreilles,  3 queues

Adrián de TORRES

  • le 25 février 1991 à Linares (Jaén)
  • Alternative: 18/09/2012 Jaén. Parrain : Juan José Padilla – Témoin : El Fandi – Toros : Apolinar Soriano
  • Confirmation : 02/10/2022 Las Ventas, Madrid. Témoin :Román – Témoin : Ángel Sánchez – Toros : Adolfo Martín
  • Premier Paseo à Vic – Présentation dans le Sud-Ouest
  • Temporada 2022: 3 corridas, 2 oreilles

GÓMEZ DEL PILAR

  • le 10 octobre 1988 à Madrid
  • Alternative : 27/08/2013 à Añover de Tajo (Toledo). Parrain : Juan José Padilla – Témoin : Eugenio De Mora – Toros : Luis Algarra
  • Confirmation: 09/04/2017 Las Ventas, Madrid. Témoin : Iván Fandiño – Témoin : Alberto Aguilar – Toros : Victorino Martín
  • Troisième Paseo à Vic
  • Temporada 2022: 15 corridas, 18 oreilles

Actualités & événements

Toros En Vic 2024 – L’Affiche

Toros En Vic 2024 – L’Affiche

© Michel Lunardelli Né à Bologne (Italie) en 1945, Lucio Fanti s’installe à Paris en 1965, après ses études à Londres. Dès 1968, il participe au Salon de la Jeune Peinture avec les peintres de groupe de « La Figuration narrative » réuni par Gérald Gassiot-Talabot....

COMMUNIQUÉ

COMMUNIQUÉ

Chers amis aficionados, Nous avons appris avec bonheur que les Toros de Baltasar Ibán seront présents en terre gersoise le dimanche de Pâques et le lendemain en novillada à Mugron (40) pour la seconde année consécutive. Nous sommes ravis de l’occasion ainsi offerte de...